Vous êtes ici : Les Faucheurs Volontaires d'OGM / Article en lecture

 

 

 

 

 

  ACTUALITE

 

Le 25-11-2017 / 15.25       VERSION IMPRIMABLE DE CET ARTICLE



NARBONNE: LE COLLECTIF NO PALME INVESTIT UNE STATION-SERVICE

Il est un peu plus de onze heures, hier, quand un groupe d'une vingtaine de personnes se revendiquant du collectif «Nopalme» émanation de l'association Les «Amis de la Terre» fait irruption dans la station-service d'une grande surface sur la zone de Bonne Source. «L'huile de palme c'est la déforestation, pour les petits paysans, c'est aussi l'expropriation, la perte de leurs moyens de subsistance et l'exode, c'est aussi la disparition de la faune dont les orangs-outangs», s'indigne un des manifestants alors que trois autres sont parvenus à se hisser sur le portique de la station-service et déploient une banderole : «Stop à l'huile palme dans nos carburants». Très vite, les agents de sécurité de la grande surface tentent d'intervenir. Mais ils ne peuvent que constater la présence de trois membres du collectif sur le portique et d'autres manifestants qui distribuent des tracts aux automobilistes. Pour voir la vidéo cliquez sur l'image:

Une raffinerie en projet

«Certaines enseignes se sont engagées à exclure l'huile de palme des carburants qu'elles vendent. À ce jour celle que nous visons aujourd'hui et deux autres géants de la distribution ne veulent rien entendre», reprend le militant écologique. Près des automobilistes, un homme déguisé en orang-outang distribue symboliquement des bananes. «Il est là pour rappeler que les hommes ne sont les seuls à payer le prix fort de cette déforestation, les animaux aussi désormais comme les orangs-outangs en Malaisie, en Indonésie et maintenant dans des pays d'Afrique et d'Amérique du Sud...» reprend l'un des militants. L'action veut aussi dénoncer la transformation d'une raffinerie pétrolière à la Mède près de Fos-Sur-Mer, un projet d'une usine avait été évoqué à Port-La-Nouvelle, en raffinerie d'agrocarburants. Les militants ont quitté les lieux vers midi mais ont promis d'autres actions toutes aussi symboliques et aussi fortes. La direction de l'enseigne, franchisée et indépendante, a indiqué qu'elle se fournissait en carburant chez les distributeurs locaux à Port-La-Nouvelle qui sont agréés et respectent la réglementation. Cette direction a également précisé qu'elle ferait remonter le message des manifestants regrettant cependant la méthode mais restait ouverte au dialogue.

Jean-Luc Letitre

En savoir plus sur https://www.ladepeche.fr/article/2017/11/19/2687593-nopalme-investit-une-station-service.html#65a4IXAdglBrYtwT.99

Narbonne le collectif "nopalme" investit une station service

Vers 11 h ce samedi matin une vingtaine de membres du collectif "nopalme" émanation des Amis de la Terre a investi une station service d'une grande enseigne de la zone  Bonne Source à Narbonne pour dénoncer l'utilisation d'huile de palme dans le carburant qui détruit des exploitations agricoles et des forêts ainsi que la faune. 

Ils ont déployé une banderole sur le portique de la station et ont distribué des tacts aux automobilistes. Les opposants sont repartis vers midi.

La direction de la grande enseigne a indiqué qu'elle se fournissait en carburant chez des distributeurs locaux et agréés. Elle regrette cette action brutale mais reste ouverte au dialogue.

En savoir plus sur: http://www.lindependant.fr/2017/11/18/narbonne-le-collectif-nopalme-investit-une-station-service,3071176.php

Article intéressant sur l'origine de la déforestation traitant aussi de la question foncière du processus allant de l' exploitation du bois puis à la plantation : http://www.amisdelaterre.org/Forets-d-Asie-du-Sud-Est-le-danger.html

voir article du Monde : http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/02/24/avec-l-huile-de-palme-l-afrique-rattrapee-par-la-deforestation_4870640_3244.htm

et mediapart : https://blogs.mediapart.fr/annette-benmussa/blog/010315/enquete-2-au-coeur-de-l-agro-industrie-francaise-les-tentacules-d-avril-sofiproteol

   

Rappel du contexte

Bonjour: Voilà une information qui montre comment le marché mondial peut influencer les choix nationaux et bloquer les désirs des citoyens de réduite l'impact climatique. Rappel: Les agrocarburants produit avec de l'huile de palme génèrent jusqu'à 3X plus de gaz à effet de serre que le gazole. Cordialement Georges 06 78 6162 93

La guerre commerciale entre l'Indonésie et l'UE sur l'huile de palme se transforme en lait en poudre0 En Indonésie, le gouvernement menace de bloquer les importations de lait en poudre en provenance de l'Union européenne si l'UE va de l'avant avec sa récente résolution visant à limiter les importations d'huile de palme en provenance d'Indonésie. L'Indonésie importe du lait en poudre en provenance des pays de l'UE, ainsi que de l'Australie et des États-Unis. Les exportateurs d'huile de palme cherchent des marchés alternatifs pour atténuer la pression en Europe.

Indonesia and EU trade war over palm oil expands to milk powder

In Indonesia, the government is threatening to block milk powder imports from the European Union if the EU moves forward with its recent resolution to restrict imports of palm oil from Indonesia. Indonesia imports milk powder from EU countries, as well as Australia and the United States. Palm exporters are looking for alternative markets to ease the squeeze in Europe. Jim Lane The digest 6-11-2017

Une espèce menacée par le braconnage et la déforestation en Indonésie 

http://www.lemonde.fr/planete/video/2017/11/03/a-quoi-ressemble-tapanuli-cette-nouvelle-espece-d-orang-outan-qui-vient-d-etre-decouverte_5209958_3244.html

La Conf' apporte son soutien à la campagne des Amis de la terre "Stop à l'huile de Palme dans nos carburants". ICI le site internet de la campagne. Vous trouverez ICI le dossier de presse de la campagne. Aujourd'hui le calendrier est concentrée autours d'une pétition que vous trouverez à l'onglet "Agissez" du site internet.
Cette campagne vise particulièrement l'usine de la Mede qui prévoir d'importer des quantités importantes d'huile de palme. La CGT soutient aussi cette campagne.

Quand le soja argentin et l’huile de palme concurrence les pauvres agriculteurs subventionnés qui font du colza pas bio du tout pour faire de l’agro carburant ..... on pourrait rigoler de voir les libéraux pris au piège du libéralisme mais ce n'est pas drôle du tout car derrière cela il y a des destructions de forêt , des paysans expulsés , des ouvriers exploités d'autres au chômage et un bilan écologique catastrophique . rappelons seulement que les agro-carburants ont un bilan GES gaz effet de serre, 2 à 3 fois plus mauvais que les produits pétroliers classiques. Rappelons aussi que le groupe Avril ex Sofiprotéol est lui même lié à Bolloré dans l'exploitation des palmiers à huile.

Enfin les lamentations d'un agri manager de l'Aude, Gérard Tubery, responsable FDSEA, sur la destinée de ses cultures de colza ne nous feront pas pleurer. Il pourra faire du colza bio pour l'alimentation humaine, s'inquiétant du déficit de protéines végétales pour l’alimentation animale, il pourrait tout aussi bien introduire dans ses assolements des cultures de légumineuses mais tout cela rapporte moins sans doute que cette culture mortifère.

Conclusion: il faut arrêter toute cette filière des agro-carburants soutenue par le groupe Avril et la FNSEA.

PS : c'est aussi rigolo de voir la présidente du conseil régional, Madame Delga spéculant pas plus tard que vendredi dernier à Port la Nouvelle sur l'expansion du commerce international et donc justifier l'agrandissement des ports de Port la nouvelle et de Sète et les 350 millions d'euros déboursés par la région Occitanie pour le grand bien de ces marchands et de ce système agro industriel . 

Pascal Pavie

http://www.lindependant.fr/2017/11/15/port-la-nouvelle-carole-delga-vient-confirmer-les-ambitions-de-la-region-pour-le-port,3070356.php#xtor=EPR-2-[Newsletter]-20171116-[Zone_info]

Notre groupe a été le seul à s’abstenir sur le vœu du PS sur les biocarburants Cordialement

Intervention de Judith CARMONA sur la situation de l'Usine SAIPOL (voeu du PS - Plénière du 3 novembre 2017) - Nous ne sommes pas favorables à la production de carburant à partir de Cultures alimentaires pour plusieurs raisons:

- La production d'agrocarburants est justifiée par la limitation des émissions de gaz à effet de serre. C'est faux ! Elle entraîne un changement d'affectation des sols désastreux. Si les terres agricoles sont accaparées par la production des carburants, il faut en trouver d'autres pour la production alimentaire... Conséquences directes: la déforestation et le saccage d'espaces naturels des pays du sud

- La crise alimentaire de 2008 a démontré que les agrocarburants provoquent une pression très forte sur le prix des denrées alimentaires car ils deviennent un objet de spéculation.

- Les multinationales ayant vite évalué les bénéfices qu'elles pouvaient tirer à court terme de cette production provoque une dynamique d'accaparement des terres sans précédent, souvent avec le soutien des gouvernements et des instances politiques internationales

- Enfin, la filière française d'agrocarburants n'est pas économiquement viable. Seules les aides de l'Etat et la taxe (dite Beulin) payée par les pétroliers assurent aux cultures destinées aux agrocarburants une certaine rentabilité.

Les Eurodéputé-es vont dans le même sens puisqu’ils ont adopté le 23 octobre leur rapport sur la révision de la directive sur les énergies renouvelables prononcés lors de la réunion de la Commission environnement du Parlement européen dans lequel ils et elles se prononcent pour une élimination complète des biocarburants à partir de cultures alimentaires d’ici 2030.

Nous ne minimisons pas la problématique des 85 emplois. Les salariés sont les otages dans cette affaire de l'entreprise Avril qui est coutumière des fermetures et réouvertures d’usines.

Ce qui est dommageable, nous en sommes bien conscients, c'est que ce trafic concerne un niveau important des flux du port de Sète. Mais peut être pourrions-nous réfléchir à soutenir des orientations de production différentes et d’avenir.

 Ainsi nous nous abstiendrons sur ce vœu.

Judith CARMONA Conseillère régionale Présidente de la Commission Agriculture, Agroalimentaire et Viticulture
judith.carmona@laregion.fr 
Tél.: +33 (0)5 61 33 5159 www.regionlrmp.fr Tel.:0623898500


Voir le dossier des Nécrocarburants :

Saipol, la filiale de Sète du groupe Avril se trouve de nouveau menacée par les normes de commerce international. Les 90 salariés de Saipol seront au chômage partiel à partir de février prochain.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/herault/sete/sete-usine-production-biocarburant-saipol-nouveau-menacee-1366509.html

L’usine SAIPOL triture entre autre activité des graines de colza le colza est une culture alimentaire pour la fabrication de biocarburants.

 

 

 

 
Les OGM
La Transgenese
La Mutagenese
Importations d'OGM
Les Biotechnologies
historique de la lutte des faucheurs volontaires            
Les actions des faucheurs volontaires d'OGM Legislation et OGM Les proces des faucheurs volontaires d'OGM
Les groupes locaux des faucheurs volontaires d'OGM Les communiqués des faucheurs volontaires d'OGM
Le fonctionnement des faucheurs volontaires d'OGM Le collectif des faucheurs volontaires d'OGM
    Les dangers des OGM pour l'environnement

Mentions légales du site faucheurs-volontaires.fr

NOUS CONTACTEZ PAR MAIL