Vous êtes ici : Les Faucheurs Volontaires d'OGM / Article en lecture

 

 

 

 

 

  ACTUALITE

 

Le 21-08-2017 / 15.50       VERSION IMPRIMABLE DE CET ARTICLE



ACTION ANTI/OGM CONTRE DES TOURNESOLS MUTÉS

Une action anti-OGM dans la nuit de mercredi à jeudi.

DENIS SLAGMULDER ET EMILIE LAURIA.

Le rendez-vous était fixé à « 1 heure précise », dans la nuit de mercredi à jeudi, sur un parking jouxtant le lac de Thésauque, entre Nailloux et Gardouch . Une centaine de personnes a répondu à l’appel des Faucheurs volontaires qui, à la veille du procès ont voulu rappeler que leur premier combat est avant tout la lutte contre les organismes génétiquement modifiés (OGM).

Dans leur viseur : cinq parcelles d'essais OGM dans un champ de tournesol. En moins d’une demi-heure, les anti-OGM ont fauché les dites parcelles. « C’est vrai qu’à force, nous sommes devenus efficaces. Là, en plus, il y avait du monde donc c’est allé vite. Du coup, le temps de trajet a été plus long que le temps de l’action elle-même », ironise un Faucheur volontaire.OGM.


Action «commando» en Lauragais

Dans la nuit de mercredi à jeudi, les Faucheurs volontaires ont mené une action sur des parcelles d'essais OGM dans un champ de tournesols./ Photo DDM, D. S.

 

Le rendez-vous était fixé à «1 heure précises», dans la nuit de mercredi à jeudi, sur un parking jouxtant le lac de Thésauque, entre Nailloux et Gardouch (31). À l'heure «H», une centaine de personnes a répondu à l'appel des Faucheurs volontaires qui, à la veille du procès de vingt et un de leurs camarades pour avoir peint des bidons d'herbicides contenant du glyphosate  ont voulu rappeler que leur premier combat est avant tout la lutte contre les organismes génétiquement modifiés (OGM).

Autour des voitures, en tenue sombre, les participants à cette opération «commando» écoutent la description de la «cible» : cinq parcelles d'essais OGM dans un champ de tournesols. «C'est légèrement en pente. Il n'y a qu'à avancer en brisant les pieds de tournesol. Comme nous sommes nombreux, cela devrait aller assez vite», annonce un des leaders de l'action.

Quelques minutes plus tard, après avoir entendu les itinéraires possibles pour quitter les lieux une fois le champ «fauché», cette «armée des ombres» remonte en voiture. Cap sur le fameux champ, près du village de Vieillevigne.

Vingt minutes plus tard, une fois les véhicules stationnés derrière une haie, le «commando» se rassemble en haut du champ. À la lueur de quelques réverbères lointains, ce dernier est aisément repérable. Aussitôt, sans un mot, les Faucheurs s'avancent en ligne. Seul le bruit des mains cassant les tiges trouble la nuit.

Soudain, une voiture passe. Dans le champ, les Faucheurs se baissent. Pas longtemps : l'automobile n'a même pas ralenti. Aussitôt, le «travail» reprend.

En moins d'une demi-heure, les anti-OGM ont «visité» les cinq parcelles. «C'est vrai qu'à force, nous sommes devenus efficaces. Là, en plus, il y avait du monde donc c'est allé vite. Du coup, le temps de trajet a été plus long que le temps de l'action elle-même», ironise un Faucheur volontaire.

A 2 heures, tous les membres du «commando» se sont dispersés.



 

 

 

 
Les OGM
La Transgenese
La Mutagenese
Importations d'OGM
Les Biotechnologies
historique de la lutte des faucheurs volontaires            
Les actions des faucheurs volontaires d'OGM Legislation et OGM Les proces des faucheurs volontaires d'OGM
Les groupes locaux des faucheurs volontaires d'OGM Les communiqués des faucheurs volontaires d'OGM
Le fonctionnement des faucheurs volontaires d'OGM Le collectif des faucheurs volontaires d'OGM
    Les dangers des OGM pour l'environnement

Mentions légales du site faucheurs-volontaires.fr

NOUS CONTACTEZ PAR MAIL