Vous êtes ici : Les Faucheurs Volontaires d'OGM / Article en lecture

 

 

 

 

 

  ACTUALITE

 

Le 13-07-2017 / 17.58       VERSION IMPRIMABLE DE CET ARTICLE



LA FILIÈRE DES NÉCROCARBURANTS BLOQUÉE À SÈTE.

Suite à leur AG les FV ont décidé de bloquer l'unité de fabrication de diester de la Saipol, le port de Sète, de même que les bâtiments de stockage des tourteaux de Qualimat S-E.

 

Relativement aux agrocarburants, les FV n'acceptent pas qu'un grande partie des terres arables soient mobilisées pour faire des carburants. Cette logique, accélère la dévastation des terres et des écosystèmes. Pour les FV, les agrocarburants accélèrent les phénomènes d'entropie.

 

Dans le cadre où il se réalise, le choix des agrocarburants est un choix criminel. Les FV refusent de marcher dans la combine du Greenwasching. Ils n'acceptent pas non plus, que OGM de première génération de type soja transgénique, soient substitués massivement par Variétés rendues Résistantes aux Herbicides (VrTH) qui sont aussi des OGM. Enfin, les FV n'acceptent pas, le gaspillage de l'argent public. A Sète on parle de 28,5 millions d'euros, dont 4,2 millions d’euros de subventions de l’État, qui viennent soutenir la mise en place d'une filière déjà plombée par les évolutions du marché. A ce sujet, il faut savoir que :

- l'incorporation du Diester ne peut guère se faire au dessus de 7 %.

- l’Europe vient de bloquer à 7 % l'incorporation de diester dans le gazole. En autorisant 8 %, la France est en porte à faux avec la législation européenne.

- Les surfaces affectées à la culture des colza ne sont pas extensibles. Actuellement, plus de la moitié des terres cultivées en colza, soit plus de 400 000 ha, sont déjà mobilisées en France, pour produire des agrocarburants de type diester.

- La motorisation diesel, fortement émettrices de GES, est un peu partout, en perte de vitesse,

- La fabrication de « carburants verts » par la transformation des déchets végétaux, a de plus en plus la côte.

- Les fluctuations à la baisse du pétrole, instabilisent régulièrement la filière.

- Les disponibilités en huile de palme ont tendance à augmenter et le port de La Mède concurrence déjà, fortement celui de Sète dans la fabrication des agrocarburants.

 Après les nombreux échecs de la filière d'élevage constamment déstabilisée par les méthodes d'élevage industriel à base de tourteaux de soja transgénique, nous assistons à l'échec programmé de celle des agrocarburants. Les FV ne croient pas un seul instant à une erreur stratégique des dirigeants d'Avril. Ils sont ici aujourd'hui, pour dénoncer en premier lieu, le cynisme des décideurs qui ne cherchent qu'à optimiser leurs profits. Mais les FV sont venus surtout dénoncer le double langage des responsables d'Avril et de Sud Qualimat. Pour ces derniers, il n'est question que Développement Durable alors que nous sommes dans le court-termisme le plus dur ; il n'est question que « d'agrocarburants » ou de « carburants verts » alors qu'il s'agit de nécrocarburants, qui dévastent la terre ; il n'est question que de développer une filière propre alors que des cargaisons contaminées d'OGM, arrivent d'un peu partout.

 

Les FV exigent un arrêt des importations de tourteaux et un moratoire sur la fabrication des agrocarburants. Dans l'avenir, nous promettons aussi au groupe Avril, un boycott des huiles de consommation alimentaires, issues des VrTH.

 

Les Faucheurs Volontaires le 10 juillet 2017.

 

 

 

 
Les OGM
La Transgenese
La Mutagenese
Importations d'OGM
Les Biotechnologies
historique de la lutte des faucheurs volontaires            
Les actions des faucheurs volontaires d'OGM Legislation et OGM Les proces des faucheurs volontaires d'OGM
Les groupes locaux des faucheurs volontaires d'OGM Les communiqués des faucheurs volontaires d'OGM
Le fonctionnement des faucheurs volontaires d'OGM Le collectif des faucheurs volontaires d'OGM
    Les dangers des OGM pour l'environnement

Mentions légales du site faucheurs-volontaires.fr

NOUS CONTACTEZ PAR MAIL