Vous êtes ici : Les Faucheurs Volontaires d'OGM / Article en lecture

 

 

 

 

 

  ACTUALITE

 

Le 12-03-2017 / 11.49       VERSION IMPRIMABLE DE CET ARTICLE



convocation suite à PORT PROPRE a SETE

C'est cette semaine que 3 personnes de l'association collégiale VigilanceOgm34 vont se rendre à la convocation. Il vont y rencontrer un gendarme qui s'appelle Cabot !

Pour rappel :

Des Faucheurs et Faucheuses s’invitent à l’opération « port propre » à Sète.

.En attendant, c’est plutôt Sète port OGM

P arce que le port de Sète, c’est d’abord le port de commerce et qu’on y trouve :

SEA INVEST une entreprise d’importation de tourteaux soja principalement Ogm,

SOFIPROTEOL, une usine du groupe AVRIL, qui fabrique des agro-carburants, et l’usine de trituration et de raffinage de colza, SAIPOL, du même groupe AVRIL qui fabrique des huiles alimentaires et des aliments pour animaux d’élevage, à base de tournesol.

Les importations de tourteaux SOJA OGM à Sète.

Il en arrive environ 300 000 tonnes chaque année, d’Argentine et du Brésil.

Ce Soja, tolérant à l’herbicide Round’up Ready de Monsanto, est destiné à l’alimentation animale dans la région LR.

Sa culture entraîne de graves conséquences dans les pays producteurs, entre autres, déforestation, recul de la forêt amazonienne, pollution des nappes phréatiques, expulsion des petits paysans, problèmes très graves de santé (nombreux cancers, mortalité néo-natale, malformations , etc).

En Europe, elle favorise l’élevage productiviste et industriel au détriment de l’autonomie des paysans, de l’état sanitaire des animaux, et de l’équilibre agro-écologique des régions. Quant aux consommateurs qui sont de plus en plus nombreux à désirer une alimentation saine, de qualité, ils se voient proposer des produits (viande, produits laitiers, œufs, etc.) issus d’animaux nourris avec des ogm,et ce, sans en être informés. Parce qu’il n’y toujours pas d’obligation à étiqueter cette catégorie d’aliments.

Enfin, rappelons que l’OMS a déclaré le Glyphosate (produit de base du Round’up), cancérigène probable, il y a quelques mois. A Sète, quand il fait du vent, les poussières de tourteaux qui se répandent dans l’air sont peut-être chargées de traces de Round’up. Y-a-t-il déjà eu des études à ce sujet ? Si oui, sont-elles accessibles au public ?

La fabrication d’AGRO-CARBURANTS à Sète.

Produits avec du colza, ils seraient censés être utiles contre le réchauffement climatique puisqu’ils diminueraient la part des énergies fossiles. En fait, il s’agit d’un leurre, l’agriculture qui les produit est une grande dévoreuse de carburant fossile et de forêts, le colza peut parcourir des milliers de Km avant d’arriver à l’usine (par exemple, être importé d’Australie!).

Enfin, l’agriculture doit servir principalement à nourrir les êtres humains, pas les bagnoles.

La fabrication d’ALIMENTS pour le BETAIL et d’HUILE ALIMENTAIRE à Sète.

Réalisée à partir de graines de tournesol de variétés le plus souvent obtenues par m anipulation génétique destinée à les rendre tolérantes à des herbicides.

De quel type de MANIPULATION GENETIQUE s’agit-il ?

C’est une biotechnologie, la MUTAGENESE. Elle permet de modifier le génome d’une plante en l’irradiant ou en l’exposant à des acides extrêmement violents. En utilisant cette technique, pour le Tournesol et le colza, le but des entreprises chimico-semencières (comme Pioneer ou Basf) est de rendre ces plantes tolérantes aux herbicides qu’elles produisent aussi. Les variétés obtenues s’appellent des VRTH (Variétés Rendues Tolérantes aux Herbicides).

Ces VRTH obtenues sont donc bien des OGM. Mais les lobbies des semenciers ont réussi (jusqu’à présent) à peser de tout leur poids auprès des gouvernements afin de les faire passer pour des plantes de sélection ordinaire et éviter par là d’être soumis aux conditions légales en vigueur pour les OGM obtenus par transgénèse.

Il en résulte qu’un agriculteur semant de ces Ogm dans son champ n’est pas tenu d’en

avertir son voisin qui peut voir ses cultures contaminées. Le consommateur, quant à lui n’aura pas droit à un étiquetage. Il pourra donc utiliser, pour son alimentation, une huile contenant des résidus de pesticides, sans le savoir. C’est pourquoi, ces Ogm sont appelés OGM CACHES.

Les dangers pour l’environnement sont les mêmes que pour les Ogm issus de la t ransgénèse : Danger pour la biodiversité, risques de contamination, apparition de plantes résistantes aux herbicides en question, contamination de l’environnement par croisement avec des espèces sauvages proches, (par exemple, autour du port les repousses de colza sont nombreuses. Il se pourrait qu’un jour nous trouvions des plants mutés).

Et finalement, le but ultime de ces OGM reste toujours le même, à savoir le PROFIT et l’appropriation de ce qui constitue notre patrimoine commun, les semences par le biais du BREVETAGE du VIVANT.

Alors, Sète, Port Propre? Il y a beaucoup à faire pour qu’il le devienne…

En attendant, on peut toujours boycotter les huiles de tournesol et de colza, ou les acheter bio ou bien utiliser de l’huile d’olive. Et tant pis pour les actionnaires du groupe Avril!

Vous pouvez aussi soutenir les Faucheurs Volontaires, continuer à vous informer, nous contacter.

Collectif des Faucheurs Volontaires d’OGM de l’Hérault

faucheurs34@no-log.org

Comité de soutien aux FV: VIGILANCE OGM34,

17 rue Théodore Aubanel 34090 Montpellier.

 

 

 

 

 
Les OGM
La Transgenese
La Mutagenese
Importations d'OGM
Les Biotechnologies
historique de la lutte des faucheurs volontaires            
Les actions des faucheurs volontaires d'OGM Legislation et OGM Les proces des faucheurs volontaires d'OGM
Les groupes locaux des faucheurs volontaires d'OGM Les communiqués des faucheurs volontaires d'OGM
Le fonctionnement des faucheurs volontaires d'OGM Le collectif des faucheurs volontaires d'OGM
    Les dangers des OGM pour l'environnement

Mentions légales du site faucheurs-volontaires.fr

NOUS CONTACTEZ PAR MAIL